Nouvelles

Le CIQ accueille favorablement la mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE)

 

MONTRÉAL, le 8 mars 2021-  Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) se réjouit du lancement de la mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE). Doté d'une enveloppe de 4 M $ sur quatre ans, ce programme vient bonifier l'aide financière apportée aux professionnels formés à l'étranger (PFÉ) souhaitant faire reconnaître leurs titres de compétence au Québec. Octroyé sous forme de prêts, ce coup de pouce viendra alléger le fardeau des candidats et candidates dans le besoin qui connaissent bien d'autres enjeux que la reconnaissance de leurs compétences.

Selon un sondage Léger réalisé pour le compte du CIQ en 2019, les répondants disent ne pas avoir complété les exigences de mise à niveau de l'ordre à cause de la conciliation études-travail-famille (33 %), la nécessité de gagner un revenu (32 %) et des difficultés financières (23 %).

« Les ressources financières limitées constituent un frein important lors du processus d'intégration des professionnels immigrants. Il peut être difficile de concilier travail, famille et étude et toute nouvelle aide financière est certainement la bienvenue ! » a expliqué madame Gyslaine Desrosiers, présidente du CIQ.  

Le CIQ réitère cependant que les ministères et organismes du gouvernement du Québec doivent agir de manière cohérente et concertée afin d'accélérer la trajectoire d'intégration des professionnels immigrants.

« La meilleure manière de réduire le fardeau financier pour les candidates et les candidats provenant de l'immigration demeure d'accélérer leur mise à niveau en finançant adéquatement les stages et la formation d'appoint prescrits par les ordres professionnels », a conclu madame Desrosiers.

À cet effet, le CIQ recommande que le gouvernement du Québec investisse 63,8 M$ sur 5 ans afin d'accélérer la mise à niveau des professionnels formés à l'étranger devant suivre une formation d'appoint ou compléter un stage.

Le CIQ en profite pour réitérer ses autres pistes de solutions rendues publiques en juin dernier :

  • Que le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur documente l'accessibilité aux stages et à la formation d'appoint et rende disponible son analyse;

  • Qu'une mobilisation des employeurs publics et privés soit entreprise afin de sensibiliser ces intervenants à l'importance économique de l'accessibilité et du financement des stages.

 

À propos du CIQ

Le Conseil interprofessionnel du Québec est le regroupement des 46 ordres professionnels qui comptent collectivement plus de 400 000 membres, dont 61 % sont des femmes, exerçant 55 professions réglementées. Il est la voix collective des ordres sur des dossiers d'intérêt commun et agit à titre d'organisme-conseil auprès du gouvernement. Il offre également une panoplie de services à ses membres.

SOURCE Conseil interprofessionnel du Québec

Renseignements: David Juneau, Conseiller principal en communications et affaires publiques, Conseil interprofessionnel du Québec, djuneau@professions-quebec.org, Cellulaire : 514-625-8894

Retour à la liste